Progression et brevets

Différents brevets marquent la progression d’un parachutistes. Tous, requiert des qualifications  différentes et des niveaux plus ou moins élevés.

Brevet A : Autonomie en séance école avec présence de moniteurs – 15 sauts en chute

Brevet B : Autonomie en séance sans présence de moniteurs : épreuve théorique, épreuve en chute, précision d’atterrissage – Brevet A et 30 sauts en chute

Brevet B1 : Maîtrise de la Précision d’Atterrissage et de la Voltige.

Brevet B2 : Maîtrise du Vol Relatif.

Brevet B3 : Maîtrise du Voile Contact.

Brevet Bi4 : Maîtrise de la chute assis (ou « tête en haut »)

Brevet B4 : Maîtrise des techniques de base du freefly, sous reserve de l’obtention du brevet Bi4

Brevet Bi5 : Brevet B, 300 sauts

Brevet B5 : Maitrise des techniques de base du pilotage sous voile
Brevet Bi5, brevet C, 500 sauts (dont 50 dans les 6 derniers mois avec son matériel PSV)

BPA :Un des brevets permettant l’accès à la compétition (B1, B2, B3, B4 ou B5), 100 sauts

Brevet C : Autonomie pour tous types de sauts : épreuve théorique, épreuve de largage et de précision d’atterrissage.
BPA requis, 200 sauts

Brevet D : BPA requis, 300 sauts

Wingsuit
– Débutant: BPA et 150 sauts
– Confirmé: BPA, 170 sauts minimum en wingsuit de catégorie 1
– Expert: Brevet C et D, 300 sauts dont 80 en wingsuit de catégorie 2